Dernières chroniques

 
https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/07/je-te-hais-passionnement-lovely-vicious.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/ https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/06/opale-lux-3-jennifer-l-armentrout.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/05/une-place-pour-lespoir-virginie-coedelo.html https://unefilledanslesetoiles.blogspot.fr/2017/05/another-story-of-bad-boys-mathilde-aloha.html 

mercredi 16 novembre 2016

La box Mille et un livres, on en parle !

 

Bonjour à tous ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour un article un peu spécial puisque comme vous avez pu le voir, je vais vous parler de la première box livresque pour les amoureux de Young Adult, la box Mille et un livres !
Pour ceux qui seraient passé à côté, mille et un livres propose, chaque mois, une box sur un nouveau thème contenant :
  • un roman Young Adult grand format publié dans les 30 jours avant envoi de la box
  • 2-4 goodies livresques (marques-pages, papeterie, bijoux, etc)
Avec, vous trouverez également une note explicative donnant des informations sur tous les objets présents dans la box.

J'ai testé !
J'ai découvert Mille et un livres au mois de mai lorsque leur première box, centrée sur la gourmandise, a fait le tour des réseaux sociaux. Avant la fin du mois, je commandais celle de juin dont le thème "Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" correspond tout à fait à mon genre de prédilection. Alors oui, avec un prix de 24€ auquel il faut ajouter les 6,90€ de frais de port (4,95€ en point relais), cette box n'est pas vraiment donnée... mais le thème me branchait carrément ! Et j'ai si longtemps voulu tester le principe de la box livresque, lorgné sur celles américaines dont les frais de port pour la France sont exorbitants et freinent tout achat... que j'ai craqué ! Et je peux vous dire qu'elle vaut son prix, d'autant plus qu'il ne faut pas oublier que c'est un livre grand format que nous recevons.
J'ai même tellement été satisfaite que j'ai retenté l'expérience deux mois après, pour le thème "À l'aventure !" (je ne pouvais pas non plus passer à côté !).

 
 
J'ai donc reçu mes deux jolis colis, si parfaitement emballés ! Sincèrement, je tiens à souligner le soin porté à l'emballage. C'est très agréable à recevoir et à ouvrir, et j'ai vraiment eu l'impression que c'était mon anniversaire avant l'heure ! 

La box de juin contenait donc:

Un marque page magnétique représentant l'héroïne de la saga Keleana de Sarah J. Maas (que j'ai pas encore lu)
Un magnet "Obey Khaleesi" à l'effigie de Daenerys Targaryen, personnage de la saga Game of Thrones, dont j'aime beaucoup la série TV !
Un sticker inspiré d'une citation de John Green "Sometimes you lose a battle but mischief always wins the war"
De la guimauve, un clin d'œil au Livre de Perle de Timothée de Fombelle, et qui n'a évidemment pas fait long feu !
Et enfin, le livre n'était autre que Six of Crows de Leigh Bardugo, qui me tentait énormément et que j'ai donc été ravie de recevoir !
 
Et celle d'août:
Un miroir de poche où trône une citation du Seigneur des Anneaux de J. R. R. Tolkien "Not all those who wander are lost"
Un joli petit carnet, et j'adooore les carnets !
Un crayon sur lequel une citation de Mark Twain est gravée : "Explore. Dream. Discover."
Une boîte d'allumettes, contenant des Carensac, à l'image des Voyages Extraordinaires de Jules Verne... malheureusement pour moi, je n'aime pas la réglisse (j'ai toujours eu l'habitude de jeter ces bonbons avant d'arriver à la réglisse)
▪ La box contenait un livre des éditions Bayard Jeunesse : L'Énigme de John Foggart de César Mallorqui. Je n'en avais pas entendu parler avant, mais il me fait vraiment bien envie !

Mille et un livres m'a donc conquise par deux fois, avec un livre qui me faisait super envie, un autre qui je le pense sera un belle découverte, des goodies de qualités provenant de boutiques artisanales - qui trônent tous sur ma bibliothèque - et des petites sucreries ! Je suis vraiment contente d'avoir reçu ces deux box et il ne fait aucun doute que je vais encore retenter l'expérience (tout bientôt d'ailleurs, pour la box du mois de décembre !) et la recommande chaudement aux amoureux du Young Adult !


Alors, tenté ? Rendez-vous sur le site de Mille et un livres !

La prochaine box, de décembre, est spéciale "Le meilleur de 2016" !
Elle contiendra:

  1. Un roman à choisir parmi 6 titres publiés (ou réédités) cette année. Que vous soyez plutôt fantasy ou contemporain, thriller ou science-fiction, il y en a pour tous les goûts !
  2. Des goodies EXCLUSIFS inspirés des romans YA qui ont marqués l'année 2016 : Une Braise sous la cendre, Miss Peregrine et les enfants particuliers ou encore Les Chroniques Lunaires.   
  3. Des surprises et encore des surprises pour des fêtes pleines de gourmandises et de lecture !

On me parle des Chroniques Lunaires et d'Une braise sous la cendre, et il n'y a aucune chance pour je ne craque pas ! Pas vous ? :)


mardi 8 novembre 2016

Tous nos jours parfaits - Jennifer Niven

Ma lecture de Tous nos jours parfaits remonte à plusieurs mois (à mai, pour être précise) donc la chronique risque d'être moins complète (d'autant plus que je n'arrive pas à bien mettre mes idées à plat).
 
Couverture de Tous nos jours parfaits






Tous nos jours parfaits
de Jennifer Niven,
traduit de l'anglais par Vanessa Rubio-Barreau
et paru aux éditions Gallimard
dans leur collection Jeunesse
le 17 septembre 2015
au prix de 17,50 
 Ma note livraddict: 11/20



Synopsis:
Quand Violet Markey et Theodore Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. Finch est la "bête curieuse" de l'école. L'excentrique tourmenté et impulsif dont personne ne recherche la présence, qui oscille entre les périodes d'accablement dominées par des idées morbides et les phases "d'éveil" où il déborde d'énergie vitale. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s'est isolée et s'est laissée submerger par la culpabilité. Pour Violet et Finch, c'est le début d'une histoire d'amour bouleversante, l'histoire d'une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

Mon avis:
Je vous préviens de suite, ma chronique sera assez floue et très bouillon, puisque je suis moi-même dans le brouillard quant à cette lecture. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles j'en ai fait traîner la chronique...
 
Violet et Finch n'ont, en apparence, aucun point commun. Ils sont même aux antipodes l'un de l'autre. Et pourtant, au détour d'une tentative de suicide, ils se rencontrent, et un devoir va les amener à se rapprocher, malgré les réticences de la belle quant à passer du temps avec un suicidaire bipolaire dans le genre de Finch. Ce sont deux personnages que j'ai beaucoup aimé découvrir et suivre, même si je ne me suis pas totalement attachés à eux. Ils m'ont entraînée dans leurs aventures, avec la personnalité complètement folle et décalée de Finch. C'était sympa de le découvrir dans toute sa splendeur, de voir Violet s'ouvrir un peu plus à lui. Cependant, cette dernière reste banale, et on retrouve le cliché de la fille "populaire" et superficielle, qui ne l'a quitte pas vraiment de tout le récit. Finch quant à lui, est perdu. Il se cherche et est très flou lorsqu'il s'agit de son réel ressenti. Finalement, je suis restée très détachée de lui. Durant toute ma lecture, c'était comme si un fossé était creusé entre nous, rendant impossible la compassion, la joie, la colère ou toute autre émotion, le partage de ses sentiments...
 
Durant ma lecture, j'avais envie de découvrir la suite, de voir où toutes les métaphores de l'auteure - qui m'a ainsi donné l'impression de survoler les sujets difficiles abordés (la dépression, la bipolarité, le suicide, la mort...) -, alors j'ai continué ma lecture. Mais encore une fois, je n'étais pas à fond dans l'histoire. J'étais juste curieuse, je l'aimais assez pour avoir envie de savoir la suite  et je voulais des réponses, mais ce n'était clairement pas un besoin. Vous voyez ce que je veux dire ?
 
Enfin venu à bout des presque 400 pages, j'ai eu l'impression de ne pas avoir trouvé de sens à l'histoire. Elle était longue, pour finalement pas grand chose. Et j'en étais restée tellement détachée que, en plus que cela soit extrêmement prévisible, je n'ai pas ressenti grand chose lors du final. J'ai eu un petit pincement au cœur certes, mais l'auteur annonce le tout avec tellement de recul, comme elle l'a fait tout au long du roman, que du coup je ne l'ai ressenti comme cela arrive normalement. Cela dit, je suis heureuse de cette fin qui, malheureusement, se fait assez rare.
 
En ce qui concerne le style de l'auteure, je crois que c'est en bonne partie ce qui n'a pas collé. Je ne sais pas s'il est propre à ce livre en particulier ou si Jennifer Niven a toujours recours à des métaphores, mais ça a coincé. Elle aborde tout en surface en utilisant un tas d'images qui ne m'ont pas permis de comprendre, de plonger dans l'histoire...
Ça n'a fait que mettre encore plus de distance entre l'histoire et moi.

En bref, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé ma lecture parce que je voulais découvrir la suite et que j'ai tout de même apprécié suivre les personnages, mais cela n'aura pas été une bonne lecture pour autant. Je suis restée très détachée de l'histoire, des personnages et de leurs émotions - pourtant prometteuse, l'auteure aborde son idée bien trop en surface - et finalement, c'est déçue et le cerveau à l'envers que je suis ressortie de ma lecture.

Extraits:
Tu es toutes les couleurs en une, à leur maximun d'éclat.
***
On ne se souvient pas du jour, juste de l'instant.
***
J'ai toujours été différent mais pour moi la différence, c'est la normalité.
***
Parfois ce qu'on ressent nous paraît plus vrai que la vérité, Ultraviolet.
***
J’ai appris qu’il y avait du bon dans ce monde, si on prend la peine de bien chercher. J'ai appris que tous les êtres humains ne sont pas forcément décevants, moi y compris, et j’ai appris qu’un tas de terre de 387 mètres peut sembler plus haut qu’une tour quand on s’y perche avec la bonne personne.
***
- C'est vrai que tu as failli noyer Gabe ?
- Plus ou moins.
- Faut toujours finir ce qu'on a commencé, mec.
 

lundi 7 novembre 2016

[C'est lundi, que lisez-vous ? #36]

 
Bonsoir ! Je reviens aujourd'hui pour un CLQLV, et je vais vous présenter mes lectures des deux dernières semaines, et non pas uniquement de la précédente.
C'est lundi, que lisez-vous ? est un rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et qui est repris sur le blog de Galleane.

Chaque lundi, on doit répondre à trois petites questions:

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?


Mes lectures des deux semaines précédentes :

Cette semaine, je n'ai lu que le troisième et dernier tome de la trilogie Did I mention I love you ? d'Estelle Maskame, c'est-à-dire Did I mention I miss you ?. La semaine d'avant, j'ai eu un rythme plus soutenu que d'habitude et ai lu Rebelle du désert d'Alwyn Hamilton, The air he breathes de Brittainy C. Cherry et The Deal (Off-campus #1) d'Elle Kennedy.
Outre ma petite déception pour The air he breathes, toutes mes autres lectures ont été vraiment très bonnes ! J'ai hâte de découvrir la suite Rebelle du désert, et je suis assez triste quant à quitter définitivement DIMILY...



 

Ma lecture en cours:
 
Commencé aujourd'hui et bientôt achevé, je dévore The Mistake (Off-campus #2) d'Elle Kennedy - malgré mon mal de crâne - et comme le premier tome, j'adore ! 
 
 
 
 
Ma prochaine lecture:
 
Je vais sûrement reprendre Red queen de Victoria Aveyard et Phobos 2 de Victor Dixen, puis peut-être que j'attaquerai Gaspard des profondeurs de Yann Rambaud ou Cité 19 de Stephane Michaka.
 
 
 
 
Et votre semaine ? :)

mardi 1 novembre 2016

Le retour !


 
Bonjour à tous !

Comme vous avez pu le remarquer, ça fait un moment que je n'ai rien posté... Et pour cause, j'ai été terrassée par un manque de motivation extrême et une panne de lecture qui a duré tout le mois de septembre. Je vous vois venir, nous sommes début novembre et je n'ai toujours rien posté... Déjà, je suis partie en Chine du 13 au 26 octobre, me laissant peu de temps pour revenir. De plus, comme dit plus haut, j'ai vraiment perdu toute motivation concernant le blog - je vous rassure, ça va mieux ! Ajoutez à cela un grand manque de temps (écrire une chronique c'est quand même vachement long !)... ça donne un blog désert, my apologies.
Je n'ai pas pu faire de bilan du mois de septembre, puisque... eh ben, il n'y pas eu de mois. Je n'ai pas terminé un seul livre. Je suis restée bloquée sur Phobos 2 (dingue, le premier m'avait fait le même coup) pendant une partie du mois de septembre, et durant le reste, je n'ai pas lu. Du tout.
À contrario à pas mal de pannes de lectures, je n'ai pas ressenti celle-là comme négative... je le vivais très bien, et elle ne m'a pas du tout frustrée ou autre. Donc forcément, je n'ai  pas cherché à me forcer un tant soit peu à lire ou à revenir vers vous.

Tout ça pour vous présenter mes excuses et vous dire que je reviens (non pas en force, je suis vraiment très prise par les cours, mais autant que je le pourrais) !

D'ailleurs, étant donné que j'ai énormément de chroniques en retard (certaines remontent à avant les vacances d'été, vous voyez le genre^^), j'aimerais savoir lesquelles vous intéressent le plus - afin que je puisse mettre des priorités, d'autant plus que je ne pense pas pouvoir toutes les rattraper - parmi les suivantes :

  • Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven
  • Dis-moi si tu souris d'Eric Lindstrom
  • Sous la même étoile de Kelley York
  • Everything, Everything de Nicola Yoon
  • First love de James Patterson et Emily Raymond
  • Confess de Colleen Hoover
Je pense vraiment écrire la chronique de Confess, mais après... ?
Je dois également faire celle(s) des deux premiers tomes de la série DIMILY parce que le 3e arrive bientôt, celles de Jeu d'imprudence et du 3e tome de Lux, ainsi que celles de mes lectures du mois d'octobre (lectures de la semaine dernière à  vrai dire): Rebelle du désert d'Alwyn Hamilton, The air he breathes de Brittainy C. Cherry et The Deal d'Elle Kennedy.